Membres

Anouk BARBEROUSSE

Responsable tâche 1

Anouk Barberousse est professeure de philosophie des sciences à Sorbonne Université. Ses recherches portent sur l’utilisation des théories et modèles dans les sciences empiriques. Elle est également déléguée à l’intégrité scientifique de Sorbonne Université.

Thomas BOYER-KASSEM

Thomas Boyer-Kassem est maître de conférences en philosophie des sciences à l’Université de Poitiers. Ses travaux portent sur les prises de décision dans les groupes, l’expertise scientifique ou encore le principe de précaution. D’un point de vue méthodologique, il utilise des méthodes formelles (modèles, simulations) et collabore aussi bien avec des philosophes que des scientifiques. Publications récentes : “Improving deliberations by reducing misrepresentation effects”, dans Episteme en 2020, ou “Scientific expertise and risk aggregation” dans Philosophy of Science en 2019.

Site web : https://thomasboyerkassem.yolasite.com/

Sophie CARENCO

Sophie CARENCO

Sophie Carenco est chimiste et travaille dans le domaine des nanosciences, en particulier sur les nouvelles voies de synthèse des nanomatériaux exotiques pour les défis liés à l’énergie tels que la valorisation du CO2. Ancienne élève de l’École Polytechnique, elle a soutenu en 2011 une thèse en chimie et sciences des matériaux à l’Université Pierre & Marie Curie (Paris). En 2014, après deux ans de post-doc au Lawrence Berkeley National Lab en Californie, elle a rejoint le CNRS en tant que chercheuse, à Sorbonne Université. En 2017, elle a une ERC Starting Grant pour étudier l’activation de petites molécules à la surface de nanoparticules. Depuis 2018, Sophie Carenco est membre du CoFIS, le Conseil français de l’intégrité scientifique. Elle est également impliquée dans la vulgarisation scientifique et a publié en 2012 un livre sur les nanomatériaux et la chimie.

Site web : https://sophiecarenco.cnrs.fr/

CARVALLO

Sarah CARVALLO

Sarah Carvallo est professeure de philosophie des sciences à l’Université de Franche Comté, membre du laboratoire Logiques de l’agir EA 2274 et membre associée du laboratoire IHRIM UMR CNRS 5317 ENS Lyon. Ses travaux portent sur la philosophie de la médecine dans une perspective d’épistémologie historique et montrent, notamment, comment les enjeux éthiques de la médecine sont conditionnés par des choix épistémologiques.

 

COZIC

Mikaël COZIC

Mikaël Cozic est professeur de philosophie des sciences à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Nathalie DE JONG

Nathalie De Jong est ingénieur d’études en production, traitement, analyse de données et enquêtes. Elle accompagne les équipes scientifiques du CERCRID et de TRIANGLE à travers la mise en œuvre et la réalisation des études empiriques. Elle a ainsi participé à de nombreuses recherches collectives portant sur divers objets de recherche (le contentieux de l’impayé, la contribution à l’entretien et à l’éducation des enfants, l’indemnisation des dommages corporels, la prestation compensatoire, les barèmes dans le fonctionnement de la justice, les codes de gouvernance d’entreprise, la QPC, …). Publications

Marc DESCHAMPS

Marc Deschamps est diplômé en économie, droit et philosophie. Il est actuellement maître de conférences en économie à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté et membre du laboratoire CRESE (Centre de recherche sur les stratégies économiques, EA 3190) à Besançon. Il est également membre associé du BETA-CNRS (Bureau d’économie théorique et appliquée), membre  associé du GREDEG-CNRS (Groupe de recherche en droit, économie et gestion) et membre affilié du département innovation et concurrence à l’OFCE-Sciences Po. Ses recherches concernent l’économie du droit et, plus spécifiquement, la politique de la concurrence, la réglementation européenne (en particulier la législation REACH), la politique de l’asile, la déontologie, et la politique spatiale.

Isabelle DROUET

Isabelle Drouet est maîtresse de conférences en philosophie des sciences et en logique à Sorbonne Université et membre de l’équipe SND (UMR 8011). Elle travaille sur le raisonnement dans les sciences empiriques et s’intéresse en particulier au raisonnement statistique et au raisonnement causal. Elle a édité Le bayésianisme aujourd’hui. Fondements et pratiques (Matériologiques, 2016) et publié plusieurs articles sur la causalité en statistique.

Philippe FELDMANN

Philippe Feldmann est chercheur au Cirad. Après une carrière outre-mer en amélioration des plantes, il a été en charge des questions de ressources génétiques et de biodiversité à la direction scientifique. Un passage à l’agence nationale de la recherche l’a amené à s’intéresser aux questions d’éthique et de déontologie. Il a ainsi contribué à la mise en place d’une politique en matière d’éthique et d’intégrité scientifique dans cet établissement. Il est aujourd’hui délégué à la déontologie et à l’intégrité scientifique du Cirad.

FILLIATREAU

Ghislaine FILLIATREAU

Ghislaine Filliatreau est directrice de recherche Inserm. Après des recherches en neurobiologie, elle a rejoint en 1993 le ministère en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, où elle a participé notamment au développement de projets d’édition scientifique « ouverte », et à la mise en place d’une cellule réalisant des études comparatives sur les politiques de recherche. De 2005 à 2014, elle a assuré la direction de l’Observatoire des Sciences et Techniques, un GIP dédié à la conception et la production d’indicateurs pour le suivi des politiques publiques en R&D. Depuis 2016, elle a rejoint l’Inserm comme déléguée à l’intégrité scientifique. Elle a notamment participé au travail du groupe de réflexion présidé par Pierre Corvol, à des travaux du réseau européen ENRIO, et animé le groupe de travail à l’origine du guide de procédure pour les instructions d’intégrité scientifique adopté par le réseau national des référents intégrité en 2018.

Charles GIRARD

Charles Girard est maître de conférences à la faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3, membre de l’Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL, EA 4187). Ses travaux portent sur la philosophie politique, la philosophie du droit et la philosophie des sciences sociales. Il coordonne le Groupe de recherche en philosophie du droit de Lyon (DroitPhiL) et dirige actuellement le programme de recherche « Liberté d’expression et égalité de participation » (EGALIBEX, ANR JCJC 2018). Il est notamment l’auteur de Délibérer entre égaux. Enquête sur l’idéal démocratique (Vrin, 2019) et a dirigé avec Florence Hulak les deux tomes de Philosophie des sciences humaines (Vrin, t.1 : Concepts et problèmes, 2011 ; t. 2 : Méthodes et objets, 2018). Site personnel : www.charlesgirard.fr.

Mathias GIREL

Mathias Girel est philosophe, maître de conférences à l’Ecole normale supérieure (PSL), Directeur du Centre Cavaillès (USR République des savoirs) et Directeur du Centre d’archives en philosophie, histoire et en édition des sciences (CAPHES). Il mène des recherches sur le pragmatisme et la philosophie américaine, et sur des questions relatives au doute provoqué et l’ignorance instrumentalisée. Il a édité et préfacé la version française du livre de R. Proctor Golden Holocaust. La conspiration des industriels du tabac (2014) et publié Science et Territoires de l’ignorance (Quae, décembre 2017). Il publie début 2021 L’Esprit en acte (Vrin).

Élodie GIROUX

Élodie Giroux est Maître de Conférences habilitée à diriger des recherches en philosophie des sciences et de la médecine à la faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Elle y dirige un Master pluridisciplinaire « Culture et santé » ouvert aux professionnels de la santé. Ses principaux travaux de recherche sont en philosophie de la médecine, de l’épidémiologie et de la santé publique. Ses publications ont porté et portent sur les concepts de santé et de maladie, sur l’épidémiologie moderne et le rôle des statistiques dans les savoirs et pratiques de la médecine (preuves et explication), les enjeux épistémologiques de la « médecine personnalisée » et de ses prolongements actuels dans l’étude des facteurs environnementaux dans le cadre de l’exposome.

Jenny HELSTROFFER

Jenny Helstroffer née Monheim, maître de conférences en sciences économiques à l’université de Lorraine depuis 2010. Diplômée en philosophie et en économie, elle a soutenu en 2007 une thèse d’économie sur l’analyse économique du droit d’asile. Lors de ses post-doctorats à l’université du Saarland en Allemagne et à l’université du Luxembourg, elle a co-écrit un livre portant sur la régulation du secteur du transport. Ses recherches actuelles portent notamment sur la déontologie en sciences économiques et sur l’influence des attitudes envers le risque sur la migration de réfugiés.

Cyrille IMBERT

Responsable tâche 2

Cyrille Imbert est un philosophe des sciences. Il s’intéresse particulièrement à l’analyse de l’impact des contraintes générales, telles que la complexité ou la limitation des ressources, sur le développement de la science et des activités scientifiques comme l’explication ou la modélisation. Au fil des années, il a analysé dans quelle mesure la science computationnelle contemporaine et les pratiques computationnelles, notamment les simulations par ordinateur, étendent et remodèlent la science en modifiant la façon dont les humains développent la connaissance scientifique ainsi que leur relation à celle-ci. Plus récemment, il a commencé à développer des projets en épistémologie sociale, par exemple sur l’analyse de la collaboration scientifique ou des groupes délibératifs. Dans ce contexte, il a commencé à utiliser les nouvelles ressources philosophiques fournies par l’analyse serrée des résultats tirés des modèles de simulation informatique.

Olivier LECLERC

Co-responsable Tâche 3

Olivier Leclerc est chercheur en droit, directeur de recherche au CNRS, responsable de l’équipe de recherche “Sciences, innovation et démocratie” du Centre de recherches critiques sur le droit (CERCRID UMR 5137). Ses recherches portent sur l’expertise, la preuve, l’alerte et le travail scientifique.
Page professionnelle : 
https://cercrid.univ-st-etienne.fr/fr/presentation/les-membres/les-enseignants-chercheurs/olivier-leclerc/olivier-leclerc-francais.html

Joëlle LIGHEZZOLO-ALNOT

Joëlle Lighezzolo-Alnot est professeure des universités (PUEX2) en psychologie clinique et pathologique à l’Université de Lorraine. Directrice du Laboratoire INTERPSY (EA 4432) de 2011 à 2018, elle a ensuite été nommée directrice de l’Office Français de l’Intégrité Scientifique (Département créé en 2017 auprès du Hcéres), mission qu’elle a assurée de 2018 à 2020.

Sacha LOEVE

Sacha Loeve est maître de conférences en philosophie à l’Université Jean Moulin Lyon 3, où il enseigne la philosophie des sciences et des techniques. Membre de l’Institut de recherches philosophiques de Lyon (IRPhiL), ses recherches s’inscrivent dans la philosophie des techniques et de la technologie. Il s’intéresse en particulier, à travers des études de terrain, à l’épistémologie et l’éthique de champs technoscientifiques contemporains comme les nanotechnologies, les nouveaux matériaux, la pharmacotechnie, la chimie biomimétique, la biologie de synthèse ou encore la suppléance sensorielle. Il a codirigé Research objects in their technological setting (Routledge,  2017), French philosophy of technology. Classical readings and contemporary approaches (Springer, 2019), et coécrit Carbone. Ses vies, ses œuvres avec Bernadette Bensaude-Vincent (Seuil, 2018).

Amine MANSOUR

Amine Mansour est doctorant en philosophie des sciences à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Élodie MÉCHIN

Élodie Méchin est maîtresse de conférence en droit privé et sciences criminelles à l’Université Jean Monnet Saint Étienne.

Jérôme MICHALON

Co-responsable Tâche 3

Jérôme Michalon est sociologue, chargé de recherche au CNRS (UMR Triangle – Lyon – St Etienne). Il travaille sur l’évolution des relations humains-animaux, dans une perspective de sociologie des sciences et de sociologie des mobilisations. Il travaille également sur les liens entre santé humaine et santé animale. Il est l’auteur de Panser avec les animaux. Sociologie du soin par le contact animalier publié aux Presses des Mines en 2014.

 

Nelly Noto-Jaffeux

Nelly Noto-Jaffeux est docteure en droit et enseignante-chercheuse à l’Université Grenoble Alpes (UGA), membre du Centre de Recherches Juridiques (CRJ EA 1965) et du CEntre de Recherches CRItiques sur le Droit (CERCRID UMR-CNRS 5137). Ses recherches sont consacrées à la justice et au droit des professions, plus particulièrement les déontologies, l’éthique, l’alerte et le droit de la compliance.

 

Cédric PATERNOTTE

Cédric Paternotte est maître de conférences habilité en philosophie des sciences à Sorbonne Université, dans l’unité Sciences, Normes, Démocratie. Sa recherche porte sur les questions de coopération et de socialité : action conjointe, épistémologie sociale, raisonnement collectif, normes sociales, évolution de la socialité. Il est l’auteur d’Agir Ensemble (2017, Vrin) et de divers articles dans des revues internationales à comité de lecture.

Sylvain PETITJEAN

Sylvain Petitjean est directeur de recherche Inria. Après 20 ans de recherche dans des domaines à l’intersection de l’informatique et des mathématiques (géométrie algorithmique, calcul géométrique, etc.), il est devenu délégué scientifique du centre de recherche Inria Nancy – Grand Est en 2009, puis directeur du centre en 2012 et membre du comité de direction d’Inria. En 2019, il a pris la présidence du comité d’éthique d’Inria, le Coerle, et est également devenu référent intégrité scientifique de l’institut.

Stéphanie RUPHY

Coordinatrice du projet et responsable de la tâche préliminaire

Stéphanie Ruphy est professeure de philosophie des sciences (ENS Ulm – Université PSL). Elle détient un doctorat en astrophysique (université Paris VI) et un PhD de Philosophie (Columbia University). Ses thèmes de recherche comprennent le débat unité-pluralité des sciences, la métaphysique des sciences, les modèles et simulations et les valeurs en science. Elle est l’auteure de Scientific Pluralism Reconsidered (Pittsburg University Press).  Site personnel : http://stephanieruphy.com